Reconnaître et traiter une mycose

mycode au pied

Il y a différents types de champignons. Les moisissures et les levures en font partie. Certains de ces champignons peuvent rendre les gens malades et leur guérison demande un traitement. C’est le cas de la mycose. La mycose est un type d’infection fongique causée par un champignon et qui peut survenir dans n’importe quelle partie du corps, quel que soit le sexe. Explication !

Reconnaitre une mycose

Les champignons poussent sur la peau, les ongles, les cheveux et même les parties intimes dans le cas d’une mycose vaginale. En général, la mycose ne cause pas de problème ? Ce n’est que lorsque les levures et les champignons pénètrent dans le corps que cela peut se compliquer provoquant des maladies :

  • Asthme ou allergie
  • Éruptions cutanées
  • Infections des ongles et pied d’athlète
  • Infections pulmonaires
  • Méningite
  • Infection sanguine
  • infections viscérales
  • Infection buccale
  • Infection vaginale

 Qu’est-ce qu’une mycose vaginale ?

Différente des maladies sexuellement transmissibles, la mycose vaginale est une infection fongique causée par des champignons appelés Candida Albicans. Les levures et les bactéries logées dans les intestins peuvent migrer de ces zones et se loger dans le vagin. Les femmes en âge de procréer, de 16 à 35 ans sont plus sujettes à une mycose vaginale. Cependant, elle peut également survenir chez les filles dès leurs 10 ans ou les femmes de plus de 35 ans. Certaines femmes auront une légère infection à levures à la fin de la période menstruelle, qui se dissipe automatiquement. Après la ménopause, la mycose vaginale survient rarement, sauf chez les femmes sous traitement hormonal.

Une femme atteinte de mycose vaginale peut rencontrer les symptômes suivants :

  • démangeaisons dans le vagin
  • sensation de brûlure de la vulve et du vagin pendant un rapport sexuel ou lors de la miction
  • inflammation de la vulve et des lèvres
  • sécrétion vaginale de substance blanche et épaisse ressemblant à du fromage caillé, sans odeur.

Il est à noter que si la sécrétion est grise et a une odeur, il peut s’agir d’une vaginite bactérienne et non d’une mycose vaginale.

..mycose vaginale

Les causes d’une mycose

Le rôle de la peau est de bloquer les champignons sur la surface de la peau à pénétrer dans le corps. Parfois, il arrive que cette protection soit affaiblie laissant ainsi les champignons se pénétrer et se propager dans le corps. Dès lors, une mycose se développe. Cela peut être due à :

  • Une irritabilité de la peau à cause de vêtement serré ou des produits abrasifs comme le savon
  • Un affinement de la peau à cause de l’humidité ou de la chaleur.

Les personnes diabétiques sont aussi vulnérables aux infections fongiques. Une personne dont le système immunitaire est affaibli (fatigue, manque de sommeil, stress, maladies) peut aussi être victime de mycose récurrente. Aussi, une mauvaise alimentation, tout comme la prise d’antibiotiques ou de contraceptifs peut également en être les causes. En outre, les conditions météorologiques (trop chaud, humidité) affectent également le risque d’attraper la mycose notamment le port de vêtements serrés ou épais.

La transmission d’une mycose

La mycose étant contagieuse, tout le monde peut attraper cette infection au moins une fois dans sa vie. Dans la plupart des cas, la cause d’une infection fongique provient des autres. Pour preuve, elle peut se contracter par une simple baignade dans une piscine commune. La mycose peut se transmettre après contact avec la victime. Même pour l’homme par exemple, après un rapport sexuel non protégé avec une femme atteinte de mycose vaginale, il peut aussi attraper la mycose. Celle-ci se manifeste par des brûlures ou des mictions douloureuses, une éruption cutanée et des démangeaisons à la base du pénis.

Comment soigner une mycose ?

Une mycose ne disparaît pas d’elle-même. Si la mycose est superficielle et ne cause pas beaucoup de dommage, une application de la zone touchée à l’aide d’une crème antifongique est suffisante pour traiter l’infection fongique. Normalement, une nette amélioration de la peau est visible après quelques semaines de traitement.

Parfois, il arrive que la mycose devienne plus grave et plus profonde. Dans ce cas, il est plus que recommandé de contacter un médecin traitant. Ce dernier peut ainsi prescrire des antibiotiques fongicides qui vont agir rapidement et efficacement contre les champignons et les levures.

Souvent, les médecins prescrivent des médicaments antifongiques dérivés azolés : bifonazole, éconazole, isoconazole, itraconazole ou encore miconazole. Ces médicaments ont la capacité d’inhiber la croissance des champignons en peu de temps, puis les tuer tout en soulageant rapidement les symptômes. Cependant, d’autres médicaments fongicides existent également tels que les échinocandines ou les pyrimidines. Mais, avant de les prendre, mieux vaut toujours demander conseil à son médecin, car il est me mieux placer pour connaître le bon traitement adapté au type d’infection fongique.

soigner mycose

Prévenir les infections fongiques

En réalité, il n’existe pas de conseils spécifiques sur la façon de prévenir une infection fongique. Par contre, il est possible de prendre des précautions qui permettent de réduire et de limiter le risque d’attraper une mycose :

  • Se laver la peau de préférence sans savon notamment sur la partie intime.
  • Se rincer abondamment après le lavage avec du savon.
  • Sécher soigneusement la peau après la douche ou le bain en séchant bien les plis et entre les orteils.
  • Éviter les vêtements serrés et opter pour des sous-vêtements et des chaussettes en coton.
  • Porter des chaussures bien ventilées et les enlever autant que possible.
  • Porter des chaussons de bain ou des pantoufles dans les douches communes.
  • Utiliser un spray antifongique à vaporiser dans les chaussettes et les chaussures.
  • Utiliser des serviettes propres. Éviter de porter les vêtements des autres

 

Les complications liées aux infections fongiques

Toutes les infections fongiques comportent un risque d’infection aggravé. En effet, certaines personnes sont hypersensibles à une infection fongique. Cela peut provoquer des cloques à part les démangeaisons. Aussi, l’infection peut répartir sur tout le corps notamment chez une personne dont le système immunitaire est affaibli. Parfois même, dans le cas des infections fongiques invasives, elles peuvent atteindre les organes internes (poumons, reins, cerveau…) et devenir mortelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *