Famille - Maternité, Lifestyle

Le bilan de mon 1er trimestre de grossesse

bilan-1er-trimestre-grossesse

Je vous annonçait il y a quelque temps déjà, c’était ici je crois, une très grande et joyeuse nouvelle, extrêmement importante, qui allait changer nos vies pour le seconde fois, de façon incroyable : je suis donc enceinte de mon deuxième baby. Car au cas ou vous ne le sauriez pas, je suis déjà maman d’une petite fille, Ava, qui aura 3 ans au mois de mars. Ça passe à une vitesse folle, elle grandit si vite 😢. Je ne vous cache pas que ça n’a pas toujours été simple et facile avec elle, il a fallu s’adapter, patienter, apprendre sur le tas. En ce qui me concerne, bien que désirée, à la naissance de ma fille, j’ai directement fait mon baby-blues (à la mat’) ce qui m’a littéralement plombé. J’ai eu du mal à vraiment me sentir à l’aise, à me sentir maman, à être heureuse de sa présence. Parfois, je me dis que quelque part, elle l’a ressenti et ça expliquerait un peu le fait que maintenant, elle ne soit pas du tout câlins-bisous et tout. Elle est ultra indépendante, autonome, têtue et j’en passe. Bref. Je culpabilise régulièrement d’avoir ressenti toutes ces choses horribles vis à vis d’elle. Le baby-blues est vraiment un passage… à vide, conséquent, important, violent.

Aujourd’hui, je prends sur moi et je m’efforce d’être la meilleure maman du monde : être moi même, agir comme je le ressens moi (sans me laisser dicter par les autres, les mamies entre autres…), essayer d’être patiente, bienveillante, juste et positive. Quoi qu’il en soit, à partir du moment ou l’on aime notre enfant et que l’on fait notre maximum pour lui, on est une bonne maman.

A l’heure ou j’écris ces quelques lignes, je suis dans ma quinzième semaine de grossesse. Déjà ! Si aujourd’hui je suis très enthousiaste et j’assume pleinement ma grossesse, ça n’a pas toujours été le cas.

bilan1ertrimestre2

Le bilan de mon 1er trimestre de grossesse

Ce deuxième bébé était également voulu, bien qu’il soit mis en route plus tôt que prévu. Le destin ? Et jusqu’à il y a peu de temps, tout ça m’était extrêmement difficile à vivre.

Ma première grossesse c’était passé comme une lettre à la poste, parfaitement bien, pas de complications, pas malade, tranquille, paisible, nickel, parfaite. Rien à dire, la grossesse rêvée.

Or, cette fois, ça n’était et ce n’est pas du tout pareil. Chaque gestation est différente parait-il, je confirme. Dès le début je me suis sentie excessivement fatiguée (et quand tu as déjà un enfant, ça n’est pas de tout repos). J’étais même honteuse de l’être car je travaille à la maison, je ne force pas physiquement, je ne fais rien d’exceptionnel. Ce sentiment et ce symptôme commence à s’apaiser progressivement et heureusement ! Ouf, j’ai l’impression de respirer un peu.

A côté de ça, cette fois, je n’ai pas échappé aux fameuses nausées, problèmes de digestion, de transit… qui quant à eux, sont encore avec moi ! Il y a encore des repas qui ne passent pas et qui mettent des heures à bien vouloir aller plus loin. En plus de ça, les odeurs de certains aliments, même de mes produits de beauté, ou les émanations de la ville (gaz d’échappement notamment) me dérangent. Je ne le supporte plus du tout, mon odorat s’est affiné et certaines effluves me paraissent très fortes et démultipliées. Youhouuu wonder nose !

Hormis, la fatigue, les nausées, la poitrine lourde (qui a déjà doublé de volume), les odeurs, la perte d’appétit, les gencives qui saignent, ma peau qui est devenue totalement déshydratée, mes cheveux qui regraissent excessivement rapidement… le plus difficile à vivre pour moi aura été le sentiment de tristesse et d’hyper-sensibilité. Je ne sais pas vraiment comment le qualifier alors je l’appellerai ainsi.

Pas d’appétit, pas envie de me lever le matin, pas envie me coiffer, de me maquiller, de faire à manger (ah non ça c’est tous les jours en fait 😉), de m’habiller… pas envie de voir qui que ce soit, pas envie de regarder la télé… plus envie de rien du tout. Même plus de grignoter, de manger mes plats préférés, de bloguer, même plus envie de m’acheter du maquillage… RIEN, nada, quedal !

Un rien me rendait triste et déprimée, la larme à l’œil montait toute seule, sans raison, très rapidement. L’impression de ne plus contrôler mes sentiments, mes émotions, ma tête, mon corps. Tout m’échappait. Ce n’était plus vraiment moi. Mes propos dépassaient mes pensées, je m’emportais pour des futilités… Je ne maîtrisais plus rien.

Actuellement, ça va mieux, j’arrive enfin à être contente d’être enceinte, ce qui n’était horriblement pas le cas. Je me sens tellement mieux, moins irritable bien que toujours impatiente (ce qui me fait culpabiliser car je m’emporte vite). Je me sens moi,  en accord avec moi-même, avec mon corps, mes émotions ! Et ça fait du bien, je me sens plus sereine et paisible (malgré tous les soucis personnels qui s’accumulent).

J’essaie désormais de profiter le plus possible de ma fille, de nos moments à 3 avec le papa, de ma petite famille avant qu’elle ne s’agrandisse, car ça ne sera plus jamais pareil après. J’en suis heureuse et ça m’angoisse terriblement : comment ma fille va réagir ? va t’elle être contente et fière ou se sentir exclue et abandonnée ?

Il est primordial pour moi que chacun trouve sa place et se sente bien et intégré au sein de la famille.

Je crois que j’arrive en fin au bout de mon bilan, je ne pense pas avoir oublié quelque chose mais j’attends désormais avec impatience d’avoir vos avis, vos ressentis, vos expériences 😉. Je compte sur vous.

Si le 💞 vous en dit, on se retrouve dans 3 mois.

Jenn

Jennifer, une (jeune) femme/maman et future maman/épouse, qui vit au rythme du web. J’ai crée ce blog pour partager avec vous tout ce que j’aime, à défaut d’avoir plusieurs blogs, il y a plusieurs catégories ! A très vite. ­

­En savoir +­ Contact

12 Comments

  1. beautycandypink

    Coucou ma belle !
    Je trouve que c’est un très beau texte que tu as écrit, pour ma part je n’ai pas d’enfant et je ne suis pas enceinte, donc je ne pourrais pas te conseiller mais c’est un plaisir pour moi de venir lire ton ressenti et je me doute que les premiers mois sont les plus durs !
    A très vite, bisous ♥

    18 . Jan . 2017
    • Jenn

      Hey, merci beaucoup, je suis contente que ça t’ai plu. Merci de me lire et de me soutenir. J’espère que tu connaîtra ça toi aussi un jour, enfin surtout les bons côtés. De gros bisous. A très vite.

      18 . Jan . 2017
  2. fanacosmetiques

    ahhhh ça me manque tout ça moi

    quand j’étais enceinte je détestais ça et voulait accoucher quand j’ai accoucher la grossesse me manque c’est trop bizarre.

    Le baby blues à la mater j’ai connu ça… ça n’a duré que le temps de la mater et quelques jours à la maison le retour à la maison a pas été facile …d’ailleurs un article sur mon séjour à la maternité devrait etre publié mais j’hésite tellement j’ai détesté la mater, les sages femmes etc. J’ai limite peur d’effrayer les futures mamans.

    Bisous ma belle et encore félicitation pour ta grossesse

    18 . Jan . 2017
    • Jenn

      Coucou Laura,
      je comprends parfaitement ton ressenti, ce n’est pas tellement bizarre, ça arrive. En ce qui me concerne, ma première grossesse était tellement bien et j’avais tellement peur de notre future vie 3 que je n’étais pas très pressé d’accoucher. Là, moralement, ça commence à aller mieux, espérons que ça dur et que je puisse en profiter.
      Rassure toi je n’ai pas non plus aimé mon séjour à la maternité, et j’appréhende d’ores et déjà celui-là ! J’angoisse du coup.
      Je serai toi, je publierai ton article, au pire tu préviens un peu au début pour celles que ça dérangeraient de lire les « mauvais point » de la grossesse qu’elles passent leur chemin, mais ça fait partie du truc, ce n’est pas toujours tout rose de faire un bébé, ni très simple. Elles doivent être mise au courant en quelque sorte. je trouve que c’est toujours intéressant et enrichissant de partager nos expériences.
      Je te fais plein de gros bisous et merci encore.

      18 . Jan . 2017
  3. La cigale ou la fourmi

    Hello.
    Comme toi, ma 1ere grossesse a été très facile.
    Alors que la 2eme m’a fatiguée, nausées, hypersensibilité etc.
    Par contre je n’ai eu aucun baby blues pour la 2eme alors que 1ere j’avais de grosses angoisses quand à cette nouvelle vie qui m’effrayait un peu.
    Je trouve qu’avec le 2eme enfant tout est plus simple, on a la sérénité de l’expérience et résultat ma fille est zen et tellement souriante.
    Que du bonheur tu verras, la vie à 4 est merveilleuse.
    Bises!

    25 . Jan . 2017
    • Jenn

      Coucou Anahita,
      merci pour ton message. Je pense et j’espère, qu’avec le 2ème, ça serait plus simple même si dans l’immédiat, ça me parait encore… flou. Ils ressentent tellement de choses ses mouflets c’est fou.
      Merci de me rassurer et de partager avec moi ton expérience.
      Bisous

      25 . Jan . 2017
  4. SyaH

    Coucou,
    Je me reconnais bien dans certain des symptômes. Même si j’étais super contente d’être enceinte, je n’avais envie de rien. Pas envie de me lever, de me coiffer, de me maquiller.
    Je te souhaite une belle fin de grossesse et profite bien de ta famille.

    25 . Jan . 2017
  5. lesdelicesdeframboise

    Félicitations pour cette grossesse et merci d’être passée sur mon blog

    27 . Jan . 2017
    • Jenn

      Merci beaucoup et il n’y a pas de quoi. A bientôt.

      27 . Jan . 2017
  6. Coups de Cœur de Mumu

    Félicitations ma belle ! Profite bien de ton bonheur ! ♥

    Bises et bonne soirée !

    05 . Fév . 2017
  7. Heylittledolly

    Tout d’abord, félicitations Je me réjouis de suivre ta grossesse de près ! C’est toujours super intéressant à lire. Pour ma part, j’ai déjà un fils de 7 ans bientôt. Et là, on est en essai pour le prochain. C’est super dur d’attendre et de compter les jours

    10 . Mar . 2017
    • Jenn

      Coucou
      merci ma belle, c’est très gentil.
      comme je te comprends, c’est toujours long quand tu essaye d’avoir un bébé, chaque jour tu espères… je croise les doigts pour vous, pour toi. Tiens moi au courant ! Des bisous.

      10 . Mar . 2017

Laisse un message

Laisser un commentaire